Participants au stage régional de Nihon-Taï-Jitsu de Mars 2017 au Dojo Clair Matin à Saint-Jean.

Petit résumé du stage régional de Nihon-Taï-Jitsu

Ce matin a eu lieu le stage régional Midi-Pyrénée de Nihon-Taï-Jitsu au dojo Clair Matin à Saint Jean. Pour l’occasion, Philippe AVRIL(7ème DAN Nihon-Ju-Jitsu, 6ème DAN Nihon-Taï-Jitsu et expert national) nous avait préparé un programme très technique: le travail du Daïni No Kata.

Bien que ce kata ne soit demandé qu’à partir des passage de 3ème DAN Nihon-Taï-Jitsu/Nihon-Ju-Jitsu, son caractère trés engagé/guerrier(dixit Philippe) permet de le travailler dans un esprit self-défense ce qui le rend alors accessible à tous.

Plusieurs élèves du Shaolin étaient bien sur présent lors de ce stage et certains d’entre eux en garderont un souvenir particulier(non, je ne mettrai pas la référence vers notre vidéo du kata!-): N’est pas Niko et Pat. En tout cas, c’est toujours un plaisir de travailler avec Sensei P. AVRIL qui sait nous donner les clefs de nos erreurs afin de nous permettre de progresser.

Apres le stage, place au passage de grade: Greg, JD, on est de tout coeur avec vous et on vous dit me…………….. comme le veut la coutume!

Publicités
G. GRES démontrant De Pluma avec P. CADET

Arnis de Salon

Focus aujourd’hui sur l’« Arnis de Salon » à travers un exemple de d’abécédario à deux.

Ce style se caractérise par une distance très courte, induite par la contrainte de pratiquer dans un endroit clos. L’amplitude des frappes étant faible, une grande vitesse d’exécution permet de multiplier les impacts sur les zones les plus sensibles.

Sollicitant particulièrement le poignet pour varier les angles de frappe, ce style utilise le corps de la canne, son extrémité lors des piques et le pugno (l’extrémité du bâton du côté de la saisie).

Les défenses, pour rester dans cette distance de combat, sont essentiellement des parades: la canne remplace la zone de ciblée, comme le ferait un bouclier, et une déplacement est réalisée simultanément pour optimiser la défense et préparer la riposte.

La main libre est utilisée en protection entre la canne et le corps, prête à enchaîner avec une frappe, une saisie, un désarmement: elle est essentielle et doit donc être… vivante!

Dans la vidéo ci-dessous, G. GRES et J.D. ZITOUN présentent l' »Arnis de Salon ».

G. GRES exécutant une techinque de Self-Defense sur P.CADET. Explosivité et spontanéité sont la clef de la réussite!

Le temps de l’action

Trop tard, le conflit est inévitable et la fuite n’est plus possible…. votre seul salut, vous défendre. Facile à dire mais extrêmement difficile à faire.

Tout se passe très vite, il faut donc agir de manière réflexe et n’utiliser que des techniques simples, directes et vous garantissant le maximum d’efficacité. Dans tous les cas, il faudra être explosif et ne pas travailler à l’économie: votre agresseur est déterminé, soyez le donc tout autant, la sauvegarde de votre intégrité physique ou celles de vos proches est en jeu…

Il faudra donc vous donner à fond car la technique est une chose mais sous la pression et le stress, tout le monde perd une grande partie de ses moyens : l’esprit surpasse la technique, et de votre niveau de détermination découlera donc grandement l’issue de la confrontation

Par contre, gardez toujours en tête que votre riposte doit être proportionnelle au niveau de l’agression que vous subissez : c’est là tout l’intérêt de l’apprentissage en club de techniques adaptés , qui mêlent efficacité et respect de l’intégrité de l’adversaire.

Ainsi, afin de vous préparer au mieux à ce type d’altercation, nous proposons régulièrement lors de nos cours de nombreuses mises en situation afin que vous vous rendiez compte de la complexité de la chose, mais aussi que vous développiez des réflexes défensifs qui rentrent dans le cadre de la légitime défense.

Enfin, après le temps de la riposte, n’oubliez pas de:

  • prendre la fuite, en vous dirigeant par exemple, vers un lieu publique ou il y a beaucoup de monde.
  • vérifier que vous n’êtes pas blessé. Ça n’a l’air de rien mais bien souvent, dans le feu de l’action, l’adrénaline masque la douleur alors soyez vigilent!
  • et d’aller déclarer aux forces de l’ordre que vous avez été agressé. Il serait en effet vraiment dommage que votre agresseur porte plainte contre vous pour agression(suite à votre défense) et que la situation se retourne contre vous. N’oubliez pas, tout est possible alors ne laissez pas de place au hasard.

A bientôt!